Dr Corinne Becker – Lymphoedema Center

Reconstruction mammaire après cancer du sein

Chirurgie mammaire reconstructrice

Reconstruction mammaire après cancer du sein

L’unité de chirurgie plastique de l’hôpital Américain propose aux patientes ayant subi une mastectomie pour un cancer du sein, ou une tumorectomie élargie (ou dans le cadre de la prévention dans certains cas de mutations génétiques à haut risque), l’ensemble des techniques de reconstruction du sein, des méthodes les plus classiques aux méthodes les plus modernes et innovantes. Tout dépend de la qualité de la peau après les rayons et du volume qu’on voudrait obtenir. 

Par prothèse  si il reste suffisamment de peau, ou filling mais cela doit se faire en plusieurs étapes.

Si la peau est trop brûlée par les rayons ou qu’on a dû en enlever trop, il faudra recourir à une reconstruction du sein plus élaborée, pour avoir un sein plus naturel et analogue à l’autre : Le lambeau pédiculé du grand dorsal (le plus classique) ou juste en utilisant le bourrelet gras et cutané (TDAP) qui persiste après la mastectomie.

Les reconstructions autologues utilisant les propres tissus de la patiente, sans corps étranger et faisant appel à la microchirurgie : DIEP, avec la peau de ventre, le TUG avec la région interne des cuisses , le PAP avec la région supérieure de la face interne de la cuisse.

Reconstruction du sein par Prothèse après mastectomie et radiothérapie

Si il y a un lymphoedème, on peut rajouter quelques ganglions par techniques microchirurgicales , dans le creux axillaire (voir le paragraphe des lymphodèmes).

Reconstruction du sein avec le muscle dorsal lorsque la peau est trop nouée et ne peut être étendue

Les corrections secondaires pour rendre les seins identiques, se font avec de la graisse qu’on prélève où l’on désire, et qu’on réintroduit (filling) dans les zones atrophiées.

reconstruction du sein après mastectomie totale par comblement (en 2 cessions), la peau doit être dilatée, et toujours une certaine résorption graisseuse.

La réalisation de toutes ces interventions : unité de soins intensif, microscope, laser, surveillance des lambeaux par oxymètres tissulaires, matériel de pointe pour la réalisation des lipofilling… Cette offre complète permet aux patientes d’effectuer la méthode de reconstruction la plus adaptée à leur cas.


Chirurgie des malformations des seins

Pour traiter les malformations des seins, il faut associer des méthodes classiques de correction de l’hypertrophie ou de la ptose à des augmentations de volume des seins.

Ainsi, il est possible d’augmenter le volume d’un ou des deux seins par des injections de sa propre graisse prélevée sur des zones du corps qui pourraient être traitées par lipoaspiration.


Reduction mammaire et mastopexie

Ces interventions sont réalisées en essayant de réduire au maximum les cicatrices, qui sont cependant incontournable.
Elles peuvent être combinées à du filling ou même mini implants pour augmenter la projection du sein en cas de perte de la glande, notamment après les grossesses. Correction de l’hypertrophie, de la ptôse, méthode à 1, 2 ou 3 cicatrices, Traitement associé à la mise en place d’un implant ou à des injections de graisse. Chaque indication est posée au cas par cas.


Capsulectomie et enlèvement de prothèses avec remplacement par de la graisse

Avec le temps, certaines patientes développent une intolérance aux prothèses, avec coques dures et parfois, s’immunisent contre les prothèses (syndrome ASIA). Il faudra bien enlever les prothèses et les coques complètement, et on pourra, avec du lipofilling, redonner une forme aux seins.